Les collèges agissent pour l’inclusion

Sandrine GAYET

Adonis Thomas, 13 ans, est au collège Les Molières des Essarts-le-Roi. Porteur d’un handicap, il est en classe « ordinaire », dans un établissement où l’inclusion des adolescents différents se passe très bien. Fin septembre 2022, la nouvelle salle de classe Ulis, modernisée, sera inaugurée. Adonis Thomas est né grand prématuré. « Mon fils est en […]

Cet article fait partie du dossier: Une rentrée 2022 remplie de projets

Adonis Thomas, 13 ans, est au collège Les Molières des Essarts-le-Roi. Porteur d’un handicap, il est en classe « ordinaire », dans un établissement où l’inclusion des adolescents différents se passe très bien. Fin septembre 2022, la nouvelle salle de classe Ulis, modernisée, sera inaugurée.

Les collèges agissent pour l’inclusion © CD78/N.DUPREY

Les collèges agissent pour l’inclusion © CD78/N.DUPREY

Adonis Thomas est né grand prématuré.

« Mon fils est en décalage avec son handicap moteur. Il se bat au quotidien, et, même si les pronostics n’étaient pas bons, il est debout et peut presque avoir une vie comme tout adolescent de 13 ans au collège. »

L’établissement des Essarts-le-Roi est pour les parents d’Adonis « une bénédiction car les professeurs et la direction sont à l’écoute et les jeunes plutôt bienveillants ». Pour Aurore Thomas, cette rentrée apporte pour elle et son fils un nouveau défi à relever : trouver une entreprise qui accepte d’accueillir Adonis pour son stage de 3e. Passionné d’histoire et surtout des batailles de la Seconde Guerre mondiale, Adonis se verrait bien « faire quelque chose dans ce domaine, mais je ne sais pas où… ni pour faire quoi ».

« Les tablettes pour tous, ça gomme les différences »

Ce collège dispose d’une salle Ulis (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire) qui accueille une douzaine d’élèves porteurs de troubles des fonctions cognitives. Ils nécessitent un suivi particulier pour certaines matières, voire la présence d’une auxiliaire de vie scolaire. De l’avis de tous, la professeure qui y enseigne est « exceptionnelle », ce qui facilite encore plus l’inclusion de chacun. Le dispositif Ulis des Molières est également partenaire d’un IME (Institut Médico-Éducatif) comme unité d’éducation externalisée. Les élèves en Ulis participent pleinement à la vie du collège, selon leurs envies et leurs possibilités : sport, musique (un jeune autiste à l’oreille absolue est devenu le soliste de la chorale)…

Les collèges agissent pour l’inclusion © CD78/N.DUPREY

Les collèges agissent pour l’inclusion © CD78/N.DUPREY

Adonis n’est pas dans la classe Ulis mais bénéficie de certains aménagements et d’outils pédagogiques numériques.

« Adonis est un élève adorable, très ouvert. Mais il ne veut pas se faire remarquer. Pour lui, devoir être le seul à utiliser une tablette pour certains cours, cela le met mal à l’aise. Je pense que la décision du Département de distribuer à tous cet outil va permettre de gommer ce sentiment d’être différent »

explique Claire Lebette, principale du collège Les Molières.

Cest quoi ULIS ?

L’ULIS (Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire) est un dispositif, déployé dans certaines écoles primaires, collèges et lycées, qui offre aux élèves en situation de handicap un rythme adapté à leurs besoins. L’élève est dans une classe ordinaire, et intègre ponctuellement les ULIS quand il rencontre des difficultés. C’est un dispositif qui regroupe les élèves à certaines heures de leur emploi du temps.