Rentrée 2022 : près de 68 000 collégiens retournent en classe dans les Yvelines

Nicolas Théodet

La rentrée 2022 a sonné. L’occasion pour le Département d’accueillir comme il se doit les 67 800 collégiens des Yvelines. La mélodieuse cloche de reprise des cours retentit dans le collège Charles-Péguy du Chesnay-Rocquencourt. Mais ce n’est pas le seul. Jeudi 1er septembre, ils étaient 67 800 collégiens à retrouver les bancs du collège dans les […]

Cet article fait partie du dossier: Une rentrée 2022 remplie de projets

La rentrée 2022 a sonné. L’occasion pour le Département d’accueillir comme il se doit les 67 800 collégiens des Yvelines.

Jeudi 1er septembre, c’est la rentrée 2022 pour les collégiens. ©CD78/N.Duprey

La mélodieuse cloche de reprise des cours retentit dans le collège Charles-Péguy du Chesnay-Rocquencourt. Mais ce n’est pas le seul. Jeudi 1er septembre, ils étaient 67 800 collégiens à retrouver les bancs du collège dans les Yvelines pour la rentrée 2022. Le début d’une nouvelle année scolaire marquée par de forts investissements du Département pour participer à la qualité de l’enseignement sur notre territoire. En 2022, 168 M€ de dépenses concernent ainsi les collèges.

Assurer l’avenir de nos jeunes Yvelinois est un engagement quotidien. Entre 2015 et 2022, le Département a investi pas moins de 491 M€ sur l’ensemble de ses collèges. Avec une nette augmentation constatée entre 2015 et 2022. En effet, il y a sept ans, l’investissement par collégien s’élevait à 1 301€. À la rentrée 2022, il est de 2 321€. Une augmentation qui correspond à l’amélioration des conditions d’accueil des collèges, mais aussi à l’évolution de l’éducation en termes de technologies.

Le numérique prend place au sein des collèges

L’expérimentation des tablettes a été un franc succès. 21 collèges en bénéficieront cette année. ©CD78/N.Duprey

L’éducation est à un tournant. Fini, les cahiers de classe noircis d’encre et les feuilles volantes. S’il elles sont encore présentes, le numérique prend une place de plus en plus importante. Être connecté aujourd’hui, c’est assurer un meilleur enseignement et une meilleure accessibilité à tous. Ainsi, à la rentrée 2022, 100% des collèges yvelinois sont raccordés au Très haut débit. Ils sont aussi tous équipés du wifi.

Si les infrastructures numériques sont importantes, il est aussi capitale de permettre une continuité hors collège. Ainsi, dès 2015, le Département a engagé un plan numérique des collèges.

« Il y a une une expérimentation qui a été faite. On a eu un retour sur le bénéfices et les limites de cet usage. On a pu ainsi adapter ces résultats pour améliorer le dispositif. Mais le succès était déjà là. Certains établissements voulaient continuer l’expérimentation. On a dénoté une meilleure autonomie des élèves, un meilleur suivi », confie Cécile Dumoulin, Vice-présidente déléguée aux Collèges et au numérique.

Au sein de ce plan, la création d’un cartable numérique qui comprend une tablette tactile, des logiciels adaptés à l’environnement éducatif et un accès sécurisé à internet en classe et à son domicilePas moins de 130 000 élèves et enseignants seront progressivement équipés. Un investissement à hauteur de 17M€. « On a eu une moyenne qui a augmenté d’un point dans certaines matières grâce aux tablettes », ajoute l’élue.

« C’est une chance d’être un des premiers collèges à obtenir ce cartable numérique. Nos élèves savent utiliser ces outils, c’est l’occasion de valoriser ce savoir avec la prise de connaissances qu’assurent nos professeurs. C’est aussi un moyen de réduire, au sein des familles, la fracture numérique. », explique Alex Berasategui, principal du collège Charles-Péguy.

Pour cette rentrée 2022, la première vague de collège bénéficiaire est au nombre de 21, soit un par canton.

Les investissements continuent à la rentrée 2022

La maintenance et l’entretien des collèges durant l’été est capitale pour permettre un confort à l’enseignement. ©CD78/N.Duprey

Cet investissement ne s’arrête cependant pas à un seul aspect numérique. Si être à la pointe de la modernité en termes d’équipement est primordial, il ne sert à rien si les locaux ne sont pas à la hauteur du confort espéré. Le Département s’est donc pleinement engagé dans la réhabilitation de ses collèges. Certains étant vétustes ou encore plus adaptés à l’enseignement, il était nécessaire de les moderniser.

D’un point de vue énergétique déjà. Avec la saison estivale torride qui vient de passer et le contexte économique actuel, la notion d’économie d’énergie est un enjeu social. C’est pourquoi, pas moins de 42M€ seront engagés dans ce domaine dès la rentrée 2022. Ils viennent compléter les 525M€ votés en 2021 pour le plan de reconstruction complète de 15 collèges. Cette année, la maintenance des établissements s’établit à 20M€ pour 54 collèges.